L’événement, Annie Ernaux

Titre : l’événement

Auteur : Annie Ernaux

Maison d’édition : Gallimard

Mémoires/autobiographies

Prix : 6€30

Pages : 129

Résumé : « Depuis des années, je tourne autour de cet événement de ma vie.

Lire dans un roman le récit d’un avortement me plonge dans un saisissement sans images ni pensées, comme si les mots se changeaient instantanément en sensation violente. De la même façon entendre par hasard La javanaise,

J’ai la mémoire qui flanche, n’importe quelle chanson qui m’a accompagnée durant cette période, me bouleverse. » Annie Ernaux.

Note : 5 sur 5.

Quand j’ai commencé L’événement, je ne m’attendais pas à grand chose. J’ai lu ce livre pour mes cours de français et même si le résumé et le thème m’attiraient beaucoup, après les déceptions que j’ai eu pour d’autres livres du programme de première, je ne voulais pas espérer trop. Pourtant j’ai eu un réel coup de coeur pour ce roman qui est, je pense, très important à lire.

Dans ce roman, on suit l’expérience de l’auteure, Annie Ernaux avec l’avortement quand il était encore interdit. Et quand je dis on suit son expérience, c’est vraiment tout. Du joli au moins joli, Annie nous raconte en détails les différents moments précédents son avortement.

Et la lecture de ce roman m’a désorientée. J’ai été totalement happée par ce livre et je pense qu’être une fille y a beaucoup contribué. Tout au long du livre, je me suis mis à la place de cette jeune étudiante et ça ne m’a pas plu. Je ne savais pas franchement ce que je ressentais par rapport à ma lecture et j’alternais entre compassion pour elle et l’autre femme dont elle parle et malaises. Devoir utiliser une des méthodes par lesquelles elle est passée pour avorter m’horrifie, surtout dans le contexte actuel où des hommes, en Alabama par exemple décident de ré-instaurer l’interdiction d’avorter. Je ne sais pas ce que je ferais si j’étais dans sa situation mais je veux pouvoir faire mon propre choix. Et la société qu’elle a décrit semblait avoir tant normalisé le fait de devoir avorter de cette façon m’a profondément choquée. Je suis contente d’avoir lu ce livre qui, je pense, a su suffisamment me brusquer de façon à me faire prendre conscience de la chance qu’on a en France de ne pas avoir à avorter de la sorte comme c’est encore le cas dans d’autres régions du monde.


Il vous tente ?

Je vous laisse sur quelques citations :

Et, comme d’habitude, il était impossible de déterminer si l’avortement était interdit parce que c’était mal, ou si c’était mal parce que c’était interdit. On jugeait par rapport à la loi, on ne jugeait pas la loi.

J’ai fini de mettre en mots ce qui m’apparaît comme une expérience humaine totale, de la vie et de la mort, du temps, de la morale et de l’interdit, de la loi, une expérience vécue d’un bout à l’autre au travers du corps.

Je vous retrouve vite,

tiffany


Une réflexion sur “L’événement, Annie Ernaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s