Un bonheur imparfait

Titre : Un Bonheur Imparfait

Auteure : Colleen Hoover

Editeur : Hugo Roman

331 pages 

Résumé : Graham et Quinn sont tombés profondément amoureux il y a sept ans. Après une rencontre improbable, ils ont vite compris qu’ils étaient faits l’un pour l’autre. Et puis ils se sont mariés et ont commencé à parler de fonder une famille.
Les mois, les années ont passé et Quinn et Graham ne sont toujours que deux et leur couple semble s’effriter un peu plus chaque jour. Le désir de Quinn de devenir mère est devenue une obsession qu’elle n’est plus très sûre que Graham partage totalement. Leur relation se distend et ils semblent de moins en moins se comprendre.
Est-ce que l’amour même quand il est aussi fort peut mourir quand les épreuves se multiplient ou au contraire peut-il en sortir renforcé ?

unbonheurimparfait


Un bonheur imparfait est un roman qui a réussi à me chambouler complètement. Dès sa sortie VF, le nouveau CoHo a énormément fait parler de lui, principalement en bien et, par conséquent, mes attentes étaient vraiment hautes. Sachant qu’Un bonheur imparfait est mon premier de cette auteure dont tout le monde parle énormément et dont les livres créent souvent de gros débats, je voulais absolument ressentir de grandes émotions.

En ressortant de cette lecture, je peux vous dire que je comprends pourquoi toutes les opinions se battent sur les livres de Colleen puisque j’ai moi même du faire face à un GROOSS débat intérieur durant les deux heures suivants ma lecture… J’en ai parlé toute seule à haute voix, j’ai pensé, j’en ai parlé à d’autres mon dieu, j’ai même essayé de faire des stories orales pour mieux comprendre mon avis par rapport à ce livre…

Donc ici, on suit le couple de Graham et de Quinn à travers les années. Colleen Hoover alterne entre deux types de chapitres : ceux du présent et ceux du passé. Ces derniers nous raconte leur rencontre, nous présente comment les deux héros sont tomber amoureux. J’ai trouvé ces moments absolument adorables, ils me faisaient à chaque fois incroyablement chaud au coeur. Et après, on a ces chapitres nous racontant le « maintenant » du couple, traitant de leur problèmes autour principalement, de l’infertilité. Je peux vous dire que la différence entre ces deux types de chapitres étaient violente et l’auteure a vraiment joué dessus. D’un côté je souriais, rigolais et m’attendrissait puis, cinq minutes après je pleurais à chaudes larmes. D’un coup on passait d’une Quinn et d’un Graham plus heureux que jamais à un couple sur le point d’imploser.

D’ailleurs, en parlant du couple et de leur relation, beaucoup ont trouvé Quinn incroyablement égoïste lorsque Graham serait juste quasi-parfait. La difficulté dans ce roman pour beaucoup a été de s’attacher à Quinn pour cette raison, pourtant j’ai vraiment réussi à la comprendre presque dès le début. Elle croule sous ses propres remords et même si parfois, j’ai été frustrée par ce qu’elle fait – ou non – j’ai vraiment réussi à compatir.

Ensuite, il y a Graham que tout le monde – vraiment – adore ! Personnellement, je l’ai beaucoup aimé pour sa détermination et son amour pour Quinn mais, une de ses actions m’a vraiment faite tiquer(je reviendrais dessus après).

Ce couple est juste follement amoureux, j’ai encore une fois adoré les voir tomber l’un pour l’autre. Là ou CoHo a vraiment fait fort c’est qu’elle ne montre pas que les bons côtés de la relation mais également le mauvais.

Ce côté du livre est incroyablement réaliste ce qui rend le livre vraiment rafraichissant et original. Ce n’est pas comme dans beaucoup de romances ou on ne parle que de petites disputes à deux balles pour montrer les côtés bas des relations. L’auteur a tellement bien ficelé cette aspect que les deux élément que je n’ai pas aimé (dont l’action de Graham dont je parlais plus haut) contribue à rendre le roman réaliste et pour ça, chapeau Colleen Hoover.

Pour finir, Un bonheur imparfait est un roman qui parle également d’espoir, qui nous laisse espérer et espérer même si parfois la réalité nous déçoit.

Je vous laisse sur quelques citations ❤️  :

– Mettez vos défauts en lumière, et ils éclaireront toutes vos perfections.

Je m’entraîne à sourire devant le rétroviseur ; avant, ça me venait naturellement, désormais ce n’est qu’une façade.

Désolé pour ce que je t’ai fait dans ton cauchemar. S’il te plaît, pardonne moi cette nuit, dans tes rêves.

L’ennui étant qu’amour et bonheur ne vont pas forcément ensemble. L’un peut exister sans l’autre.

Étrange comme on peut être heureux avec quelqu’un et tant l’aimer, au point de se créer des frayeurs qu’on n’avait jamais connues auparavant. La peur de le perdre. La peur de le voir se blesser.


3 réflexions sur “Un bonheur imparfait

  1. Je suis totalement fan des livres de Colleen Hoover et celui-ci est définitivement dans mes prochains achats ! D’ailleurs je comprends ce que tu dis quand tu parles du fait qu’elle représentant à la fois les bons et les mauvais cotés de la relation. C’est une chose qu’on retrouve dans beaucoup de ses livres et que j’apprécie beaucoup puisque cela rend l’histoire plus réaliste

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s